Candidats

12 mars 2018

Pas d'augmentation? Demandez autre chose!



Il n'y a pas que l'augmentation du salaire qu'on peut obtenir de notre supérieur lorsque nos performances sont appréciées. Voici 5 suggestions.


1. Augmenter votre qualité de vie au travail
Quand on pense bonheur, on pense qualité de vie. Par exemple, certains employeurs abonnent leurs employés à un service d’auto-partage comme Communauto. Faites valoir que si vous aviez accès à ce service, vous diminueriez ainsi votre facture d’essence pour aller au travail tout en adoptant de meilleures pratiques environnementales. De plus, tous les employés pourraient bénéficier de ce genre de bénéfices.

Une cause vous tient à cœur ? Demandez à votre employeur d’être libéré quelques heures par semaine pour faire du bénévolat. Résultat : votre bonheur améliorera votre productivité au travail. 

Si vous proposez de faire du bénévolat dans votre domaine d’emploi (par exemple, vous êtes programmeur et travaillez sur le site web d’un organisme sans but lucratif), vous augmenteriez ainsi votre réseau de contacts, votre visibilité et celle de l’entreprise. C’est ce qu’on appelle le « bénévolat de compétence » : l’employeur ne donne pas d’argent à une cause, mais prête son employé. 

2. Changer votre horaire
Faites des demandes concrètes, comme la possibilité de télé-travailler ou d’obtenir des horaires plus flexibles qui s’arrimeront mieux avec l’horaire de votre famille, par exemple. Vous pouvez aussi demander des congés supplémentaires.

3. Rehausser votre valeur sur le marché du travail
Tout le monde voudrait se faire payer un MBA… Mais outre la maîtrise en administration des affaires, il y a de nombreuses autres opportunités gratuites ou peu coûteuses qui servent de formation complémentaire. Par exemple, demandez d’assister au colloque annuel de votre association ou demandez que votre employeur paie pour votre carte de membre. Justifiez cette demande en disant que vous représenterez l’entreprise lors des activités de l’association. 

Vous pouvez aussi demander de la formation périphérique. La culture générale, c’est important !

Dans une perspective d’avancement dans la hiérarchie de la compagnie, demandez un mentor dans l’entreprise. Ce dernier pourrait vous aider à développer des « habiletés politiques ». Travailler quelque temps dans un autre département peut aussi vous donner une vue d’ensemble de l’entreprise, une demande très à propos si vous entrevoyez un avancement. 

4. Vous protéger en cas de perte d’emploi
Quoique ce ne soit pas la première chose à laquelle vous avez envie de penser, négocier une meilleure prime de départ et un service d’accompagnement pour vous aider à trouver un nouvel emploi peut être négocié avec votre employeur. 

5. Un boni plutôt qu’une augmentation de salaire
Votre employeur a dit non à une augmentation ? C’est peut-être parce qu’elle est récurrente. Un boni à la fin de l’année peut alors être un bon consensus. 

Finalement, préparer minutieusement toutes vos demandes demeure la clé du succès. Vous devez prouver que vous méritez chacune des demandes que vous faites et exposer les retombées de chacune de ces mesures pour l’entreprise. 

Si aucune de ces suggestions ne porte fruit, rappelez-vous que vous aurez quand même mis en valeur votre sens entrepreneurial et votre créativité, une attitude qui ne peut pas avoir de mauvaises répercussions !

Trouvez les meilleurs candidats
de l’industrie.